Eauxvives.org
 
 
Comment faire traverser une corde

Comment faire traverser une corde

Par Lionel LAFAY

Avis, suggestions sur cette page

Vos expériences vécues en lien avec cette page
Accueil page sécu

 

 

Extrait de CANOË KAYAK MAGAZINE /  FEV MARS 1997, reproduit avec permission de l'auteur et du journal

Sans rappeler les nombreux cas où l'on a besoin d'installer une corde d'une rive à une autre, dans le but soit de mettre en place une tyrolienne mobile ou fixe (voir articles sécu sur les coincements CKM n° 126-127), soit de traverser du matériel ou une personne, l'envoi de la corde sur la rive opposée pose souvent des difficultés sur les rivières d'une largeur supérieure à 15 mètres. Voici quelques astuces pour gagner du temps.

 

Jeter de corde

Il faut dans un premier temps bien entendu choisir l'endroit le plus étroit de la rivière. On peut gagner en distance en prenant position sur des postes avancés (rochers, arbres) si ceux-ci sont confortables pour lancer la corde. Il faut ensuite bien préparer la manipulation (lovage de corde, faire place nette au niveau de la végétation...). Lancer une corde de sécu sur 15 m est relativement aisé, mais au-delà, cela commence à se compliquer. On peut atteindre 25 m lorsqu'on possède un bon lancer de corde et une corde adéquate !

On peut également atteindre cette distance, voire 30-35 mètres pour les plus adroits, avec une technique de lancer qui se réalise à deux personnes et avec deux cordes de sécu. Elle consiste à relier les deux cordes par un noeud de pêcheur (après avoir défait les poignées de préhension), de lester le sac d'une de ces cordes de sécu avec une pierre, puis de lover 35 m de corde en anneaux réguliers. Un équipier va ensuite lancer le sac lesté en faisant de grands moulinets (technique Thierry la Fronde) à l'aide de la corde, tandis que l'autre équipier va lancer les anneaux de corde au signal donné par le lanceur du sac (cela demande un peu de pratique) Pour ceux qui naviguent avec un kit de sécurité, ils peuvent prendre avec eux une longueur de 60 m de garcette (cordelette de 2 à 3 mm d'épaisseur), et utiliser une technique répandue chez les slalomeurs lors des montages de bassin. On peut en effet obtenir de beaux lancers (30-40 m) en attachant une pierre et en faisant un jet javelot en plaçant ainsi une navette. On prendra soin de bien préparer en anneaux réguliers sur un sol dégagé, 30 à 40 m de garcette.

Traversée de corde avec une embarcation

Cela reste l'unique solution sur des cours d'eau de largeur supérieure à 35 m. Tout d'abord il faut choisir l'endroit le plus approprié pour réaliser un bac. Un kayakiste ou un canoéiste traverse la corde en réalisant un bac-courant. II existe un moyen pour que la corde ne gêne pas le pagayeur et pour éviter qu'il emmêle sa pagaie dans la corde. Il s'agit de passer la corde dans la bosse arrière (mettre un mousqueton pour les bosses étroites de type slalom) et la faire revenir ensuite au niveau du pagayeur qui la tient entre ses dents (attention ça peut tirer fort) ou sur un système largable du gilet harnais). Il faut faire bien attention que le bout de la corde ne comporte aucune boucle ou noeud pour qu'elle puisse circuler sans problème dans la bosse si le navigateur doit lâcher le bout. Prévoir un équipier sur la rive en face pour récupérer le kayakiste et la corde sur des bacs difficiles. Une embarcation ouverte (canoë de randonnée, raft) est également très efficace pour réaliser une traversée de corde. Une personne peut en effet rester debout (assise en canoë !) et maintenir la corde au-dessus de l'eau, pendant que les autres équipiers exécutent les manoeuvres de bac.

Pour ces techniques, les équipiers restant sur le bord devront veiller à bien préparer la longueur de corde suffisante, et maintenir durant le bac la corde au-dessus de l'eau en prenant le plus de hauteur possible. Pour gagner de la hauteur, on peut utiliser le relief de la berge, un arbre (en montant dans l'arbre, en faisant passer la corde dans une fourche ou dans un système sangle-mousqueton). Sur une rive sans possibilité de trouver un point d'appui en hauteur, on peut utiliser un kayak en le maintenant vertical et en faisant coulisser la corde dans la bosse située en haut. Un équipier peut également se mettre sur les épaules d'un partenaire. <

 

Pour en savoir plus sur la sécurité et notamment sur le maniement des cordes :

River Rescue de L Bechdel et S.Ray (AMCBooks) (livre et vidéo) - CKM "La corde de sécu" n°125, les coincements n°126 et 127.- Sécurité en eau-vive de Jean Lamy (Ed. le canotier)

 

A lire sur le forum:

Avis, suggestions sur cette page

Vos expériences vécues en lien avec cette page



 

 

Page sécu
Page d'accueil site