Eauxvives.org
 
 
Mousqueton simple, méfiance !!

Mousqueton simple, méfiance !!

Par Philippe DURAND

Avis, suggestions sur cette page

Vos expériences vécues en lien avec cette page
Accueil page sécu

 

L'utilisation du mousqueton simple est largement répandue dans la communauté kayakiste, à commencer par les leachs des fabriquants très souvent équipé à la base d'un mousqueton simple. Si on peut tolérer son utilisation pour la récupération du matériel, il n'est toutefois pas concevable d'avoir le moindre doute lorsqu'on expose la vie d'un sauveteur et d'une personne en difficulté.

Voici quelques illustrations de mésaventure qui pourrait arriver, de probabilité faible mais non nulle, là où on exige une fiabilité béton : le plongeon encordé reste l'un des moyens les plus sûr pour sortir quelqu'un d'un rappel, encore faut-il de sérieuses garanties que la corde restera en place derrière le dos du plongeur.

Illustrations !

 

Le mousqueton simple peut accrocher une sangle non largable du gilet. DANGER !

Placé dans un mousqueton à vis, le mousqueton simple peut s'ouvrir : DANGER !

Le mousqueton simple peut aussi venir s'ouvrir sur l'anneau : DANGER !

La corde peut également ouvrir le mousqueton simple : DANGER !

Ces situations peuvent se produire dès que la tension est relâchée, la corde ou le mousqueton brassés par les remous peuvent alors adopter n'importe quelle position.

L'utilisation du leach basique avec mousqueton simple s'expose au même type de désagrément lorsqu'on place la corde de sécu en bout de leach.

Remèdes possibles :

Vous avez 2 mouquetons simples (1 pour la corde, 1 pour le leach) : vous les associez en parallèle, doigts d'ouverture en opposition, quitte à se servir de l'anneau du gilet harnais si le bout du leach ne permet pas le passage de 2 mousquetons (pas évident sans aide externe).

Vous avez 0 ou 1 mousqueton simple :

  • Sans anneau à l'arrière du gilet : une poignée de la corde de sécu peut servir d'anneau ! Défaites votre ceinture largable, et remettez-là en place en passant à travers la poignée dans votre dos. Rebelotte pour le démontage. Un peu lourd mais béton.
  • Avec un anneau : noeud de chaise double sur l'anneau : prends moins de 10 secondes.

Dans les 2 cas, ces manipulations dans le dos ne sont pas simples sans une aide externe.

Le mieux quand même: procurer vous un mousqueton à virole !!

Leash avec 2 mousquetons : c'est mieux !

Un leash simple solidarisé à l'anneau se limite à une seule utilisation et est condamné à rester sur le gilet : par contre, 2 mousquetons (avec au moins 1 mousqueton à virole) à chaque extrémité assure plus de souplesse et de fonctionnalité (attache pour le bateau en bord de rivière, rallonge de portage pour le bateau, longe pour s'assurer, anneau de corde autour d'un arbre pour moufflage ou autre, et même autobloquant si on confectionne le leash comme un valdotain (cf techniques canyon FFS)...).

Le leash peut aussi rester dans le bateau, quand le risque de l'attraper dans les branches et largement supérieur à son utilisation potentielle pour la récup de matériel. On ne conserve alors que le mousqueton à virole à l'arrière de son gilet.

2 modèles de mousqueton à virole à moins de 10€ (2 photos du site Vieux Campeur):

 

FERRATA AUTO (CAMP)

 

Grande ouverture de doigt de 28 mm, forme excentrée facilitant la préhension. Sécurité par blocage simple de virole montée sur ressort.

>>>> Se manipule facilement avec une seule main, bien pour mettre dans le dos du gilet, moins sur le leach à l'avant du gilet (encoche). Toujours vérifier à la fermeture, que la bague ne reste pas coincée par le doigt ouvrant.

 

HMS VIS (KONG)

Forme poire facilitant les manoeuvres de corde. Système de doigt Keylock (>>>> pas d'encoche accrochant la corde ou une sangle du gilet lorsqu'on l'enlève). Fermeture par virole à vis anodisée. Couleur rouge ou bleue. Bien pour mettre sur le leach côté avant, virole non fermée : on ferme la virole pour l'utilisation en plongeon encordé.

Personnellement, en bout de leach, j'ai un faible pour le William grand modèle de Petzl (virole jaune, ball lock non automatique), plus onéreux cependant...

Un mousqueton simple très utile

Le très large ouverture (ouverture > 32mm) permet de clipser la pagaie. Le risque d'ouverture est quasi nul car le doigt vient buter contre le manche dès qu'il est incliné (plus fiable que cordelette+mousqueton simple mais moins que cordelette+Mousqueton à Virole). Je ne connais pas de mousqueton à virole d'ouverture suffisante pour clipser le manche de pagaie ...

C'est une technique interessante sur des courtes distances, car on peut n'utiliser qu'une petite partie de la corde, l'autre partie de la corde restant dans le sac (gain de temps), on dispose d'un objet à lancer autre que le sac (seul ce qu'il faut de corde sera dévidée (pas de nouilles dans le rappel : cf "corde de sécu : soyez vigilant")

Probabilité infime d'ouverture par la corde, surtout si elle est munie d'une poignée épaisse : le doigt est bloqué par la largeur du manche : il faut la conjonction de plusieurs facteurs pour arriver à une ouverture intempestive du doigt.

A éviter ! Même problème que précédemment ouverture très vulnérable : utiliser un mousqueton à virole !!

 

A lire sur le forum:

Avis, suggestions sur cette page

Vos expériences vécues en lien avec cette page



 

 

Page sécu
Page d'accueil site