Index  •   Annuaire  •   FAQ   •  Rechercher   •  Mot de passe oublié? Nous sommes actuellement le Sam Mars 23, 2019 00:47




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 83 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
 barrage de poutès:mobilisons nous 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Mars 07, 2008 14:01 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Jan 03, 2002 13:08
Message(s) : 2813
Localisation : derière mon écran
je cherchais les photos de la destruction que vincent avait posté !
les lien sont rompu ( Cf page 1 de ce meme sujet)

car j'ai suppr par inadvertance ces photos


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Ven Mars 07, 2008 22:26 

Inscription : Mer Sep 29, 2004 17:24
Message(s) : 95
HELLO, j'ai des photos de la destruction du barrage de st etienne du vigan, je ne sais pas comment les mettre !! sur ce post


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Sam Mars 22, 2008 17:03 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Dim Sep 03, 2006 21:10
Message(s) : 597
Localisation : Nantes
Aujourd'hui une chronique sur FRANCE INFO sur ce barrage (accessible depuis leur site, mais pas de lien possible : passez par la page d'accueil).
Comme le dit Riton_07 pas un mot de la mobilisation du milieu de l'eau-vive. Sont évoqués seulement les pêcheurs et le WWF. Que ce soit sur le terrain des performances sportives ou de la défense de l'environnement c'est dur de faire entendre la voix du CK:( Mais parlons-nous assez fort ou assez bien ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: Dim Avr 06, 2008 18:35 

Inscription : Dim Avr 06, 2008 18:26
Message(s) : 1
Localisation :
Bonjour,

Ce court message pour poser une question : l'interdiction de naviguer sur la portion de feu le barrage de St-Etienne du Vigan (dont on est très satisfait de l'effacement...)a t'elle été levée et si oui savez-vous quel est le texte de référence ?

J'espère ne pas faire de fausse manip pour ce premier message...


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Lun Mai 18, 2009 23:53 

Inscription : Mar Oct 29, 2002 00:00
Message(s) : 499
J'ai lu dans la Montagne de ce jour qu'on s'orienterait vers un arasement (réponse officielle en juin), avec cependant la construction d'un seuil submersible d'un mètre cinquante 300 mètres en amont de poutès; pour faire plaisir aux pro-poutès on continuera donc à turbiner les eaux de la rivière en rallongeant la conduite forcée vers l'amont, ce qui permettrait de conserver 80% de l'énergie produite et des taxes touchées par les communes riveraines.
On risque donc de retrouver un débit réservé dans la portion court-circuitée, mais et c'est pas dommage pour la vie piscicole à l'aval de l'usine de Monistrol, la fin des éclusées, le Poutès 2 fonctionnera j'imagine au fil de l'eau.
Donc continuité pour le saumon mais pas pour le kayakiste, consolation on soutiendra plus massivement de Naussac pour assurer, en été, un bon débit au niveau de la prise d'eau?
Mais la grandes rando estivale de Saint-Etienne du Vigan à Prades, avec bivouac sur les plages faut pas trop y penser!


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 08:29 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
salut gaetan
t'as moyen de scanner tout ca?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 09:10 
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Oct 16, 2001 16:18
Message(s) : 10769
voir http://www.lamontagne.fr/editions_local ... HCx0-.html
et celui d'avant
http://www.lamontagne.fr/editions_local ... EBh8-.html

voir aussi le site de SOS Loire vivante:
http://www.lamontagne.fr/editions_local ... EBh8-.html

je n'ai pas compris quelle serait au final la longueur de la dérivation ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 09:27 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
ils ne le précise pas.
c'est pas une très bonne nouvelle( là, ca va se faire,j'ai l'impression qu'on est dans le concret).
poutes-monistrol toujours pas naviguable;rallongement de la conduite forcée.......une nouvelle digue de construite......un barrage qui sera détruit.... mais mal quand on voit la manière dont celui de st etienne du vigan a été baclé(dangereux,propice aux rappels,et des barres de fer de partout).
et sourtout pas la moindre mention sur les sports d'eaux-vives qui sont pourtant le premier vecteur économique de la vallée loin devant la peche.on est des fantomes qui n'avons pas su se faire entendre :cry:


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mar Mai 19, 2009 22:35 

Inscription : Mar Oct 29, 2002 00:00
Message(s) : 499
La longueur de la dérivation sera l'actuelle augmentée des 300 mètres vers l'amont jusqu'à la nouvelle digue, soit au moins 5 km court-circuités, qui ne seront faisables que lorsque la conduite en laissera suffisamment, c'est à dire par grosses eaux.
Il n'y aurait plus de retenue, donc l'Allier sera courant jusqu'à la digue, mais après sortez les mouchoirs...


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Lun Mai 25, 2009 08:39 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
quelques infos suplémentaires:
http://www.zoom43.fr/actu/ACT_detail.asp?strId=32047

http://www.zoom43.fr/actu/ACT_detail.asp?strId=31626


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Dim Nov 15, 2009 00:10 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Lun Nov 05, 2001 20:15
Message(s) : 1523
Localisation : Annecy
Des nouvelles de Poutès sur rivernet.org :
http://www.rivernet.org/general/dams/decommissioning_fr_poutes/prs_0501_f.htm

Le rapport de l'expert (Philippart) nommé pour "trancher" sur le sujet est sorti :
http://www.rivernet.org/general/dams/decommissioning_fr_poutes/pdfetdocs/20091104_Rapport_Philippart_complet.pdf

Les conclusions sont les suivantes :
Citer:
Au terme des analyses relatées dans les cinq premiers chapitres de ce rapport
d’expertise, nous sommes arrivés aux trois conclusions suivantes :
* Dans sa configuration structurelle et fonctionnelle actuelle et dans celle proposée
dans la demande EDF de renouvellement de la concession, le barrage de Poutès
constitue un obstacle majeur au succès du sauvetage du grand saumon de la Loire tel
que basé sur la stratégie de gestion développée en 2008 qui repose sur une
maximalisation de la reproduction naturelle des saumons adultes dans les habitats de
frayère du Haut Allier. La disparition de ce barrage s’impose donc.
* Pour maintenir la plus grande part de la production d’hydroélectricité à l’usine de
Monistrol, il existe une solution alternative formulée par EDF qui consiste à remplacer
le barrage actuel par un nouvel ouvrage de prise d’eau beaucoup moins élevé et qui
serait rendu totalement transparent au passage du saumon et des autres poissons
migrateurs.
*La suppression du barrage de Poutès est un geste fort mais insuffisant seul pour
sauver le saumon de la Loire et qui doit donc impérativement être accompagné d’un
ensemble d’autres mesures.
Ces conclusions et recommandations sont développées dans les 10 points qui suivent. [...]


Voir aussi les nombreux articles suite à la publication de ce rapport, qui permet aux associations de protection de la nature d'appuyer leur demande d'arasement du barrage ; de leur côté les élus locaux pointent sur le fait, également souligné par le rapport, que la situation critique pour le saumon s'explique par beaucoup d'autres facteurs que la présence du barrage, ils militent donc pour le maintien du barrage (taxe professionnelle à la clé...).

Au final, c'est toujours à l'état de trancher... sachant que l'arasement du barrage serait entièrement à sa charge (régime de la concession) et que la poursuite de l'exploitation ne lui coûterait rien !

La solution alternative proposée par EDF (arasement du barrage actuel et reconstruction d'un nouveau seuil de petite taille en amont) ne changerait quant à elle rien pour les kayakistes, car l'essentiel du débit de l'Allier serait toujours dérivé (donc pas davantage de navigation possible).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Dim Nov 15, 2009 12:42 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
le rapport est vraiment bien et complet.
plusieurs certitudes:
le barrage va etre detruit.
et la digue de remplacement a de fortes chances d'etre construite car le rapport le recomande fortement tout en redoutant l'arnaque sur la vrai hauteur de la digue (et le complément gonflable).
pas un mot sur les sports d'eauxvives :(
ni sur l'interdiction de naviguer sur poutes -monistrol


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mar Juil 19, 2011 22:23 

Inscription : Mar Oct 29, 2002 00:00
Message(s) : 499
La proposition d'EDF http://www.sosloirevivante.org/
Pas de passe a bateau clairement designee, et 5 m3 de debit reserve dans le vieil Allier, ca navigue tout juste.
Je crois que la conduite peut prendre jusqu'a 28 m3, il faut deja une bonne crue pour depasser le debit reserve.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mer Juil 20, 2011 12:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
c'est pas fabuleux mais y'a du mieux.
un débit réservé de 5 cubes c'est pas mal mais quand sera -t-il de l'interdiction de naviguer sur ce troncon. :?: en tout cas,comme c'est un turbinage "au fil de l'eau"il faudra un peu plus d'eau en amont que 5 cubes pour pouvoir turbiner.la encore,je suis sceptique....parcque naussac ,c'est pas edf et ils ont vraiment du mal a la lacher cette flotte!
je crois qu'au niveau des couts, un effacements serait moins cher mais comme sur place ,on milite pour un maintient de l'activitée....


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Jeu Jan 19, 2012 11:49 

Inscription : Ven Sep 11, 2009 19:57
Message(s) : 9
Localisation : Club Nautique Castelpontin
Pas de nouvelle réactions depuis l'annonce du démantèlement du barrage pourtant, belle victoire non?!
http://www.rivernet.org/general/dams/de ... utes_f.htm
Concernant la crainte de certain de voir leur énergie provenir du nucléaire, il faut savoir que malgré le démantèlement du barrage, entre 85 et 95% de la production énergétique restera accessible. Ceci, apparemment, grâce a un changement des turbines à Monistrol
Parallèlement à cette décision, les saumons ont décidé de nous narguer puisque en fin d'année 118 saumons ont utilisé l'ascenseur du barrage. http://www.logrami.fr/node/104
Je souhaite aussi réagir sur une phrase de riton07:
riton07 a écrit:
parcque naussac ,c'est pas edf et ils ont vraiment du mal a la lacher cette flotte!

Le barrage de naussac est là pour que de l'eau soit lâché dans l'Allier et donc dans la Loire tout ça pour refroidir les réacteurs des centrales nucléaires présent sur la Loire. Centrales appartenant à EDF! Donc même si c'est écrit nul part, naussac est à EDF.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Jeu Jan 19, 2012 14:08 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mar Mars 04, 2003 18:07
Message(s) : 1310
Localisation : cevennes ardechoise
on se rejouis :?:
de quoi veux tu te rejouir?
quand est -il de ce beau projet d'avoir toutes les gorges libres dans leurs intégralités?
t'as vu une passe a bateau dans leurs nouveau projet?
le parcours aval reste ,jusqu'a preuve du contraire interdit et le parcours amont reste immergé sous l'eau......
quand aux 5 cubes de débit réservé ,je reste très septique.après ,si ca se fait,tant mieux.
naussac ,c'est l'epl et pas edf......ils ont différentes missions et pas que refroidir les centrales.
j'aimerai que naussac lache parcque poutes le demande mais pour le moment ,ca n'a jamais été le cas.
après ,on peut toujours rever ,mais après des années de taf sur le parcours sup,je ne crois plus au père noel .
en plus ,les centrales ont eu des travaux et ont moins besoins de refroidir qu'avant.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Jeu Jan 19, 2012 18:32 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Fév 26, 2004 19:26
Message(s) : 242
Le fait que les saumons devraient mieux passer est déjà un bon point.
On pourrait considérer ça comme un premier pas, et peut-être q'un jour... l'interdiction sautera ?

Reste que pour l'EPL, la navigation est loin d'être une priorité. D'ailleurs les priorités de l'EPL ne sont pas toujours très claires.

J'edit mon message pas clair : c'est pas pour enfoncer une porte ouverte mais j'ai l'impression désagréable qu'il faudrait songer à un moyen global de bien nous faire entendre en tant que kayakistes français, respectueux de l'environnement et porteurs de développement économique et pour ça, on sait que la Fédé nous aide pas.

Personnellement, je me sens très concerné par ces histoires mais mon militantisme se heurte à une question simple : je fais quoi maintenant ? On fait comme pour les projets avortés de grands barrages sur la Loire, on va camper et bloquer les travaux une fois que l'actuel Poutès est rasé et avant que le suivant ne soit construit ?

On monte une asso ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Jeu Jan 19, 2012 19:23 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Fév 12, 2004 11:43
Message(s) : 619
Damikachu a écrit:
J'edit mon message pas clair : c'est pas pour enfoncer une porte ouverte mais j'ai l'impression désagréable qu'il faudrait songer à un moyen global de bien nous faire entendre en tant que kayakistes français, respectueux de l'environnement et porteurs de développement économique et pour ça, on sait que la Fédé nous aide pas.Personnellement, je me sens très concerné par ces histoires mais mon militantisme se heurte à une question simple : je fais quoi maintenant ? On fait comme pour les projets avortés de grands barrages sur la Loire, on va camper et bloquer les travaux une fois que l'actuel Poutès est rasé et avant que le suivant ne soit construit ?On monte une asso ?


salut

la ffck se donne enfin le moyen de commencer à bouger plus via la comission patrimoine nautique qui se déclinne normalement au niveau départemental, a contacter ou à creer donc dans ton chez toi. l'aproche environnental est en marche mais l'aproche sportive est résistante...

mountain wilderness est une asso internationnal de montagnard qui défend l'accés a la pleine nature et essaye d'empécher les aménagements artificiel. il y a quelque kayakiste dans l'asso et une plaquette sur la préservation des espaces naturel d'eaux vives. l'aproche est équilibré entre sport et envirronnement

FNE posséde de multiple asso locale qui se soucie des riviéres avec une orientations protection de la faune et de la flore, l'aproche n'est pas du tout sportive.

grennpeace sont trés environnemntal mais avec parfois de grosse lacune comme d'avoir signé une augmentation de la production d'élec hydroliq

WWF a signé la même convention mais cherche a effacé le tir en communicant sur les riviéres préservés.


tout ça pour dire que si tu monte une asso, c'est pour étre représentatif, hors pour étre représentatif il va te valoir étre dans un maillage qui a éte rectifié il y a peu et qui en gros veut dire que tu pourra plus agir si tu est au niveau local, il faut de la représentativité!

donc il te faut soit creer une asso et rejoindre une de ses asso nationnal

soit directement rejoindre une asso existante déja liée a une grosse entité.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Jeu Jan 19, 2012 21:05 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Fév 26, 2004 19:26
Message(s) : 242
@ Marsup :

OK, mais concrètement qui NOUS représente autour de NOS valeurs ?

Pouvoir proclamer que nous naviguons, en étant alerté sur les éventuelles conséquences de nos pratiques et comportements, sans vouloir être anti pécheurs, sans passer pour des sagouins... et éventuellement en mettant en valeur un patrimoine local, ce serait fort !

Je vais jeter un coup d'œil à cette "commission patrimoine nautique". Dur de penser autrement que par le fameux raccourci Fédé-EDF mais restons ouverts.

Près de chez moi, une asso "d'envergure" tout en restant locale est fédérée par la FNE et le constat est là : ils sont plus ou moins clairement orientés CONTRE la navigation en Val d'Allier / Allier de plaines appelle ça comme tu veux. Cool, non ? Pourtant j'ai discuté avec eux, longuement, ce sont des gens intelligents mais c'est toujours plus facile de taper sur les canoës que sur les invisibles "quadeurs", les locaux qui laissent des plages bivouaquées dégueulasses, les agriculteurs qui viennent extraire du sable et planter presque les pieds dans l'eau...

On n'a pas de FORCE ! Et donc on compte pas...
(Et comme tu dis, vues les nouvelles lois, les petites structures n'ont pas droit de citer. Mais pourquoi pas se rattacher à quelqu'un (genre FNE) ???)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Lun Déc 17, 2018 11:00 

Inscription : Mar Avr 27, 2004 16:06
Message(s) : 4
Bonjour,

Petite info, une consultation publique est ouverte à propos de la reconfiguration de Poutès.

Si vous avez une remarque constructive à faire, voici le lien : https://www.registredemat.fr/reconfigur ... esoptimise

Cette consultation est tout à fait officielle, ce n'est pas un forum, alors soignez votre message ;)

En tout cas c'est le moment de se mobiliser... Après c'est parti pour 50 ans.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Sam Déc 22, 2018 10:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 21, 2007 17:28
Message(s) : 64
Localisation :
ENQUETTE PUBLIQUE NOUVEAU-POUTES: Aujourd'hui Dimanche 22 Décembre 8h00 Déjà 31 observations en faveur de l'addition d'une solution de passage pour les canoés sur le "Nouveau-Poutès" (Passe à bateau, chemin de portage, rampes de débarquement amont/embarquement aval).
CE N'EST PAS ASSEZ, surtout que nos demandes sont signés majoritairement par des individuels ou des dirigeants des structures professionnelles, individuellement. Je pense qu'il en faut beaucoup plus pour que "une forte demande de solution de passage pour le canoé" soit mentionné par le commissaire enquêteur lorsqu'il rendra son rapport. C'est uniquement cette mention qui nous permettra ensuite d'entreprendre les actions nécessaires non seulement à la réalisation de cette solution, mais aussi aux battailles à venir contre le lobby pêche, qui commence déjà à souligner que la navigation devra être interdite à l'amont du barrage et dans la gorge en aval (c'est dans leurs observations sur le site, il suffit de lire l'observation n° 52 déposée hier par la Fédération de Pêche de Haute-Loire que je copie ici: "Dernière remarque, concernant la demande d’installation d’une passe à canoë, ceci nous semble irrecevable et cela pour plusieurs raisons : sur le plan de la sécurité cela n’est envisageable, sur le plan juridique il n’est pas permis de naviguer à proximité immédiate d’un ouvrage de cet ampleur, de notre point de vue enfin l’activité de sport d’eau vives n’est pas sans impact sur les zones de frayères sans compter le dérangement potentiel des géniteurs. Il y a encore quelques mois, cette zone était totalement interdite à la navigation pour les différents motifs déjà évoqué ci-dessus. La sauvegarde de l’espèce saumon atlantique et la restauration de la libre circulation des poissons et des sédiments doivent rester les priorités.
La Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Haute-Loire émet un avis favorable quant à la réalisation des travaux dès 2019.".
Personnellement je pense que l'enjeu du "Nouveau-Poutès" dépasse largement la question du passage de nos bateaux à cet endroit: il s'agit ici de la "création" d'un parcours de 114km en continu sur une rivière sauvage, en gorges, et en "eau-vive" (même si les gorges sont des falaises ponctuelles et plutôt en classe 1 et 2 sur les derniers 50km). Concernant l'eau-vive seule, c'est encore env. 65km de classe 2 à 4 entre Naussac et Prades. Les routes restent soit éloignées soit souvent invisibles sur ces 114km, les villages ou hameaux réellement au bord de l'eau et impactant la rivière sont peu nombreux (6 plus une petite ville Langeac trés vite traversée). La navette en train entre Brioudes et Langogne est effective et pratique. En bref, un parcours potentiellement de type "Expé-Canoé" (ou tout autre bateaux) comme il n'y en a PLUS en Europe du Sud. Un enjeu pour les professionnels certes, mais aussi pour les particuliers qualifiés pour l'entreprendre en mode "itinérance" (ils sont trés nombreux en Allemagne, par exemple).
Sans polémiquer sur les manières d'entreprendre ce parcours, partiel ou en totalité - on en est pas encore là -, l'enjeu est énorme parce qu'un parcours comme celui-ci... pourrait selon moi réinculquer la "culture-canoé" ou "culture de la rivière" qui fait cruellement défaut en France aujourd'hui! Les vraies valeurs d'une pratique de l'eau-vive en mode itinérance, sans traces, sans bagnoles, en bivouacs et/ou camping officiels. En bref la "normalité" absolue de cette pratique et sa reconnaissance par les pouvoirs publics comme c'est le cas aux USA et au Canada.
C'est à mon avis ce que craint EDF, ce que craignent par dessus tout les pêcheurs non tolérants, les lobys BTP/résidences secondaires/microcentrales/hydroliennes... voilà pourquoi notre intervention en masse (bien entendu polie et argumentée) est nécessaire maintenant (plus que 6 jours) ! Merci d'avance à tous de contribuer: https://www.registredemat.fr/reconfigur ... esoptimise

Laurent


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mer Fév 06, 2019 18:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 21, 2007 17:28
Message(s) : 64
Localisation :
Le rapport d'enquête publique sur le "Nouveau-Poutès" est publié:

On y découvre que le nombre d'observations le plus important d'après le rapport d'enquête, a été pour le franchissement ou le contournement du barrage (un grand merci aux membres d'EVO qui se sont mobilisés !). Malgré cela je vous copie ici la première réponse d'EDF au P.V de Synthèse (pages 36 et 37 sur 85 - il font d'autres réponses du même genre aux administrations diverses qui les interpellent sur ce point précis, plus loin dans le rapport):

2.4.6 Le mémoire en réponse au P.V de synthèse
Il nous a été envoyé le mardi 8 janvier 2019.
Première thématique : Franchissement de l’ouvrage
Le projet actuel ne prévoit pas de possibilité de franchissement de l’ouvrage par des embarcations. Hors il apparait que ce sujet interpelle les pratiquants de sports d’eau vives. L’arrêté préfectoral de 2005 précise dans ces écrits une interdiction de navigation sur 150 mètres en amont du barrage et sur 50 mètres en aval. Ceci handicape fortement les activités de sports d’eaux vives sachant que celles- ci participent à dynamiser la vallée de l’Allier.
Question de la commission d’enquête : Ne serait-il pas possible d’envisager une solution de franchissement (passe à bateau ou sentier de contournement)
Réponse EDF :
Sur le plan de la sécurité des éventuels pratiquants, le franchissement du barrage pour la navigation ne peut s’envisager pour EDF que si les conditions de sécurité sont réunies.
Hors sur arrêt de l’usine, les débits peuvent être multipliés par 6 en quelques secondes (passage de 5 à 33 m3/s). En effet, l’aménagement reconfiguré ne disposera plus de capacité de stockage comme aujourd’hui permettant de tamponner un arrêt des machines. Les causes pouvant générer un arrêt des groupes de production à l’usine sont multiples, sans qu’il ne soit possible d’en prévenir la survenance : défaut mécanique, défaut électrique, coupure du réseau, …L’examen du fonctionnement de ces dernières années montre que ce type d’événement se produit effectivement et n’est pas hypothétique.
Les essais en rivière réalisés par EDF le 11 juin 2015 montrent, à la station du Sapet située approximativement à 2 km en aval du barrage, une augmentation de la hauteur d’eau de 30 cm pour un passage de 5 à 10 m3/s et 60 cm pour un passage de 5 à 20
Enquête publique E18000157/63 Page 37/85
m3/s. On peut donc supposer qu’un passage de 5 à 33 m3/s pourrait se traduire par une augmentation de 90 cm.
La traduction en termes de vitesse de courant et de dangerosité pour la pratique du canoë kayac est inconnue à ce jour. En effet, la vitesse n’a pas été mesurée lors des essais. On peut néanmoins noter qu’une variation de hauteur d’eau comprise entre 40 et 50 cm entraine déjà le passage d’une classe II à une classe III considérée comme « difficile » (évaluation des acteurs du Canoë lors du jugement du TA en 2018 sur l’arrêté de navigation).
Enfin, le futur aménagement, qui est concerné par un arrêté de 2005 réglementant l’accès à certains secteurs de cours d’eau au titre de la sécurité des personnes aux abords des ouvrages hydroélectriques,
et qui interdit l’accès du site du portail d’accès jusqu’au pont SNCF situé en aval (50m), conservera un niveau de danger certain à son approche. Cela sera notamment le cas avec les vannes centrales (3.5 m de haut) qui, lorsqu’elles seront en fonctionnement 3 mois par an, verront passer l’intégralité des débits dans la limite de 100 m3/s avec un tirant d’air suivant les débits entrants qui sera variable (de 2,5 m au maximum à 0 au minimum pour le débit de crue annuel). Par ailleurs la prise d’eau en fonctionnement normal, d’une capacité d’entonnement de 28 m3/s, du fait de la diminution de hauteur de la retenue, se retrouvera au niveau de la surface de l’eau.
Un aménagement en faveur du franchissement par les canoës, ne peut être envisageable que si les conditions permettant à tout public de naviguer en toute sécurité sont réunies.
EDF juge au travers des éléments techniques à sa disposition que le risque existe. Afin de pouvoir apprécier ce risque de façon partagée et de juger ainsi de la possibilité d’équipement, EDF propose, en coordination avec les services de la préfecture, de se rapprocher des professionnels des sports d’eaux vives afin de mener ensemble les essais en rivière permettant de mieux caractériser le niveau de risque.


Ces arguments sont fallacieux. En fait l'enjeu est tel qu'EDF font tout ce qu'ils peuvent pour retarder, voire continuer, à empêcher la navigation du haut-Allier en mode "continu sur plusieurs jours" ou en mode "canoé-bivouac" ou "canoé-camping" comme on voudra bien l'appeler. Effectivement cette pratique très reconnue et officielle outre Atlantique, si elle existait chez nous en eau-vive, conduirait rapidement des milliers de Français et Européens à considérer ce loisir comme un droit, voire une nécessité (c'est le cas aux U.S). Et ça, ça ne vas pas du tout avec la politique hydroélectrique et le "développement" qui va avec, car ce type de parcours réunit rapidement l'engouement et la pratique de très nombreux individuels, adultes, non-licenciés, donc nouveaux pratiquants supplémentaires. Nouveaux pratiquants, mais pratiquants sans à-priori, sans contraintes, avec une énorme motivation pour pratiquer une activité en eau-vive mais surtout dans un milieu naturel le plus vierge possible et sur la plus grande longueur possible.
Et justement aujourd'hui avec ce "nouveau-Poutès", nous avons en main la possibilité - ainsi que le droit juridiquement parlant - d'obtenir ce "chemin de portage" et réaliser concrètement des trips de 2 à 4 jours en eau-vive.

Il va donc falloir se mobiliser, et pourquoi pas - je lance la proposition en acceptant les conséquences et une part du boulot qui va avec - constituer une association d'usagers et de protection du Haut-Allier (du type de celles existant par milliers outre-Atlantique), afin de se faire entendre et pourquoi pas aller au juridique avec EDF si c'est nécessaire.

Laurent ( zero six quarante cinq vingt six zero sept quatre vingt neuf)


Pièces jointes:
rapport-6.pdf [1.37 Mio]
Téléchargé 8 fois
Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: barrage de poutès:mobilisons nous
MessagePublié: Mer Fév 06, 2019 18:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Fév 21, 2007 17:28
Message(s) : 64
Localisation :
Le rapport d'enquête publique sur le "Nouveau-Poutès" est publié:

On y découvre que le nombre d'observations le plus important d'après le rapport d'enquête, a été pour le franchissement ou le contournement du barrage (un grand merci aux membres d'EVO qui se sont mobilisés !). Malgré cela je vous copie ici la première réponse d'EDF au P.V de Synthèse (pages 36 et 37 sur 85 - il font d'autres réponses du même genre aux administrations diverses qui les interpellent sur ce point précis, plus loin dans le rapport):

2.4.6 Le mémoire en réponse au P.V de synthèse
Il nous a été envoyé le mardi 8 janvier 2019.
Première thématique : Franchissement de l’ouvrage
Le projet actuel ne prévoit pas de possibilité de franchissement de l’ouvrage par des embarcations. Hors il apparait que ce sujet interpelle les pratiquants de sports d’eau vives. L’arrêté préfectoral de 2005 précise dans ces écrits une interdiction de navigation sur 150 mètres en amont du barrage et sur 50 mètres en aval. Ceci handicape fortement les activités de sports d’eaux vives sachant que celles- ci participent à dynamiser la vallée de l’Allier.
Question de la commission d’enquête : Ne serait-il pas possible d’envisager une solution de franchissement (passe à bateau ou sentier de contournement)
Réponse EDF :
Sur le plan de la sécurité des éventuels pratiquants, le franchissement du barrage pour la navigation ne peut s’envisager pour EDF que si les conditions de sécurité sont réunies.
Hors sur arrêt de l’usine, les débits peuvent être multipliés par 6 en quelques secondes (passage de 5 à 33 m3/s). En effet, l’aménagement reconfiguré ne disposera plus de capacité de stockage comme aujourd’hui permettant de tamponner un arrêt des machines. Les causes pouvant générer un arrêt des groupes de production à l’usine sont multiples, sans qu’il ne soit possible d’en prévenir la survenance : défaut mécanique, défaut électrique, coupure du réseau, …L’examen du fonctionnement de ces dernières années montre que ce type d’événement se produit effectivement et n’est pas hypothétique.
Les essais en rivière réalisés par EDF le 11 juin 2015 montrent, à la station du Sapet située approximativement à 2 km en aval du barrage, une augmentation de la hauteur d’eau de 30 cm pour un passage de 5 à 10 m3/s et 60 cm pour un passage de 5 à 20
Enquête publique E18000157/63 Page 37/85
m3/s. On peut donc supposer qu’un passage de 5 à 33 m3/s pourrait se traduire par une augmentation de 90 cm.
La traduction en termes de vitesse de courant et de dangerosité pour la pratique du canoë kayac est inconnue à ce jour. En effet, la vitesse n’a pas été mesurée lors des essais. On peut néanmoins noter qu’une variation de hauteur d’eau comprise entre 40 et 50 cm entraine déjà le passage d’une classe II à une classe III considérée comme « difficile » (évaluation des acteurs du Canoë lors du jugement du TA en 2018 sur l’arrêté de navigation).
Enfin, le futur aménagement, qui est concerné par un arrêté de 2005 réglementant l’accès à certains secteurs de cours d’eau au titre de la sécurité des personnes aux abords des ouvrages hydroélectriques,
et qui interdit l’accès du site du portail d’accès jusqu’au pont SNCF situé en aval (50m), conservera un niveau de danger certain à son approche. Cela sera notamment le cas avec les vannes centrales (3.5 m de haut) qui, lorsqu’elles seront en fonctionnement 3 mois par an, verront passer l’intégralité des débits dans la limite de 100 m3/s avec un tirant d’air suivant les débits entrants qui sera variable (de 2,5 m au maximum à 0 au minimum pour le débit de crue annuel). Par ailleurs la prise d’eau en fonctionnement normal, d’une capacité d’entonnement de 28 m3/s, du fait de la diminution de hauteur de la retenue, se retrouvera au niveau de la surface de l’eau.
Un aménagement en faveur du franchissement par les canoës, ne peut être envisageable que si les conditions permettant à tout public de naviguer en toute sécurité sont réunies.
EDF juge au travers des éléments techniques à sa disposition que le risque existe. Afin de pouvoir apprécier ce risque de façon partagée et de juger ainsi de la possibilité d’équipement, EDF propose, en coordination avec les services de la préfecture, de se rapprocher des professionnels des sports d’eaux vives afin de mener ensemble les essais en rivière permettant de mieux caractériser le niveau de risque.


Ces arguments sont fallacieux. En fait l'enjeu est tel qu'EDF font tout ce qu'ils peuvent pour retarder, voire continuer, à empêcher la navigation du haut-Allier en mode "continu sur plusieurs jours" ou en mode "canoé-bivouac" ou "canoé-camping" comme on voudra bien l'appeler. Effectivement cette pratique très reconnue et officielle outre Atlantique, si elle existait chez nous en eau-vive, conduirait rapidement des milliers de Français et Européens à considérer ce loisir comme un droit, voire une nécessité (c'est le cas aux U.S). Et ça, ça ne vas pas du tout avec la politique hydroélectrique et le "développement" qui va avec, car ce type de parcours réunit rapidement l'engouement et la pratique de très nombreux individuels, adultes, non-licenciés, donc nouveaux pratiquants supplémentaires. Nouveaux pratiquants, mais pratiquants sans à-priori, sans contraintes, avec une énorme motivation pour pratiquer une activité en eau-vive mais surtout dans un milieu naturel le plus vierge possible et sur la plus grande longueur possible.
Et justement aujourd'hui avec ce "nouveau-Poutès", nous avons en main la possibilité - ainsi que le droit juridiquement parlant - d'obtenir ce "chemin de portage" et réaliser concrètement des trips de 2 à 4 jours en eau-vive.

Il va donc falloir se mobiliser, et pourquoi pas - je lance la proposition en acceptant les conséquences et une part du boulot qui va avec - constituer une association d'usagers et de protection du Haut-Allier (du type de celles existant par milliers outre-Atlantique), afin de se faire entendre et pourquoi pas aller au juridique avec EDF si c'est nécessaire.

Laurent ( zero six quarante cinq vingt six zero sept quatre vingt neuf)


Hors-ligne
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 83 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3


 Qui est en ligne ? 

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :