Index  •   Annuaire  •   FAQ   •  Rechercher   •  Mot de passe oublié? Nous sommes actuellement le Lun Oct 23, 2017 18:51




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ] 
 Les descendeurs sont ils des pestiferes? 
Auteur Message
 Sujet du message: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 08:19 

Inscription : Sam Mars 29, 2008 16:11
Message(s) : 22
Localisation :
Un bel évènement vient de se clôturer a Pau: les championnats du monde de kayak une belle réussite avec 3 disciplines sur le même site et la même période.
Mais lundi grosse déception les journaux radio et télé ne parlent que d'une seule chose le bilan mitigé du slalom pas un mot ni une image de la descente qui de sont côté a fait à mon gout un beau championnat du monde avec une belle moisson de médailles.
Par contre des image du slalom et du boarder cross!!!!
Ces médailles n'ont elle aucune valeur?
J'espère que l'orientation journalistes dans leur sujet n'est pas guidé par nos instances pensantes!!!!!!!!
sur ce bravo à nos descendeurs continuez comme ça


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 11:19 

Inscription : Mer Mars 14, 2007 11:45
Message(s) : 177
Localisation :
+1
mais cela semble convenir à la plus part des descendeurs! cela fait des années que l'on ne vois que du slalom de la course en ligne. Bien sur que les têtes pensants sont complices ils ne font pas le forcing pour que la discipline soit vue


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 12:34 

Inscription : Jeu Nov 03, 2005 18:37
Message(s) : 379
Bonjour les amis adeptes de la théorie du complot et des méchants lobbys qui orientent nos dirigeants(bénévoles je le rappelle) de notre fédération ..... et bienvenus dans la réalité.
Quelques réflexions:
1- Ces championnats ont exposé notre discipline(le canoë-kayak, pas juste le slalom ou le slalom extrem) comme jamais en France hors JO
2- Ce sont les médias qui choisissent ce qu'ils diffusent: France TV a fait un choix qui n'était pas la descente mais l'organisateur a assuré grave avec une chaîne youtube et des articles presse et audio à gogo dont de nombreux ont porté sur la descente.
3- Je ne sais pas quelle radio vous écoutez mais perso j'ai entendu parler de descente sur France inter, j'en étais sur le cul.
4- On ne doit pas regarder les mêmes chaines télé car hors JO ou uniquement pour les abonnés eurosport, il est très rare de voir du slalom ou de la ligne à la télé, je ne me sens pas submergé par des images de portes verte ou rouge ou par des lignes de bouées mais je dois avouer qu'étant un descendeur ouvert, je serais rassuré qu'on parle de mon sport(le canoë-kayak) d'une manière ou d'une autre.
5- Ne serait ce pas à vous descendeurs de faire redescendre l'info de ces championnats auprès de vos rédactions locales pour profiter de la médiatisation nationale de cet événement afin d'amener des jeunes vers notre discipline, la page fédérale et le facebook de l'équipe de France ont diffusé des images et des résultats descente à proportion à peu prés égale aux autres disciplines.
En conclusion, plutôt que de prêter des intentions malhonnêtes à des gens qui s'occupent bénévolement de notre sport(perso je critique certains de leurs choix mais je ne croix pas qu'ils les fassent par mauvais esprit) prenez vous par la main et occupez vous de la communication de notre discipline auprès des médias nationaux.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 12:58 

Inscription : Jeu Août 22, 2013 09:59
Message(s) : 107
D'accord avec toi Pozor.
J'ajouterais même qu'au delà des disciplines représentées à Pau, pour moi qui ne pratique pas en compétition j'étais ravi de voir enfin du CK au 20h.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 14:49 

Inscription : Dim Avr 29, 2007 20:55
Message(s) : 54
Localisation :
Non, ce ne sont pas (que) les chaînes qui choisissent ce qu'elles diffusent. Il y a d'autres acteurs ou alors on ne vit pas à la même époque.

Ce sont les marques et les sponsors qui pèsent donc n'y a t-il pas un autre acteur à citer ? Faut-il vraiment ne convaincre que les bénévoles ?

Le grand gagnant de ce championnat du Monde vous le connaissez tous...

La descente en France représente juste une discipline d'un sport mineur (au regard de ceux qui organisent les mega-events).


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 17:57 

Inscription : Jeu Nov 03, 2005 18:37
Message(s) : 379
PousseVolcan a écrit:
Non, ce ne sont pas (que) les chaînes qui choisissent ce qu'elles diffusent. Il y a d'autres acteurs ou alors on ne vit pas à la même époque.on vit dans la même, les marques sponsorisent les événements donc les chaines choisissent en fonction de ça, exactement ce que je disais, nos décideurs à la fédé n'y peuvent rien.

Faut-il vraiment ne convaincre que les bénévoles ? eh non et là accroche toi pour faire bouger les lignes

Le grand gagnant de ce championnat du Monde vous le connaissez tous.Le Canoe-kayak?

La descente en France représente juste une discipline d'un sport mineur (au regard de ceux qui organisent les mega-events).
Tout à fait mais là grâce au rapprochement de 3 de nos disciplines ça a été à mon sens un méga event(télé, radio, public nombreux et conquis)


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 18:37 

Inscription : Dim Avr 29, 2007 20:55
Message(s) : 54
Localisation :
sans rabaisser l'évènement, on est à des années lumières de ce qui se passe dans d'autres sports (voile, sport auto...) où c'est également un univers de passionnés avec de fortes contraintes logistiques.

Tu as trop tendance à te sentir visé mais la FFCK dans son organisation actuelle ne travaille plus pour tous ses adhérents mais pour les compétiteurs avant tout et parfois exclusivement.

Cet évènement sert la cause JO 2024 et l'accord avec EDF. Tout le monde ne partage pas cela...loin de là.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mar Oct 03, 2017 21:49 

Inscription : Mar Oct 21, 2008 20:54
Message(s) : 14
PousseVolcan a écrit:
sans rabaisser l'évènement, on est à des années lumières de ce qui se passe dans d'autres sports (voile, sport auto...) où c'est également un univers de passionnés avec de fortes contraintes logistiques.

Tu as trop tendance à te sentir visé mais la FFCK dans son organisation actuelle ne travaille plus pour tous ses adhérents mais pour les compétiteurs avant tout et parfois exclusivement.

Cet évènement sert la cause JO 2024 et l'accord avec EDF. Tout le monde ne partage pas cela...loin de là.



Tu oublies tout le travail fait au nom de la FFCK et grâce à son appartenance, pour représenter notre activité dans les instances de gestion de l'eau (Comité national de l'eau, Agences de l'eau, Syndicats de Rivière...), veiller à sécuriser les parcours, préserver l'accès à l'eau, défendre nos intérêts quand il y a des projets d'aménagements, négocier des lâchers d'eau, sans parler des recours en justice contre des arrêtés préfectoraux visant à limiter notre pratique, travail accompli par des cadres techniques de la FFCK (siège, comité régionaux), des bénévoles et pour ce qui est des recours en justice il faut rajouter les finances de la FFCK, des comités régionaux et départementaux.

La FFCK travaille donc,aussi, depuis longtemps, pour tous ceux qui ne font pas de compétition et tous ceux qui naviguent sur les eaux douces, mais cela bon nombre d'entre vous (nous) semblent l'ignorer ou pire l'oublier !!!

A mon sens, en qualité de pratiquant loisir, cela justifie largement d'adhérer à un club FFCK !


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mer Oct 04, 2017 13:36 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Sam Avr 19, 2008 19:10
Message(s) : 225
Localisation :
C'est drôle, le poste immédiatement après celui ci... Merci au CD 38, mes salutations à Rémi...

viewtopic.php?p=318356#p318356


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Jeu Oct 05, 2017 13:33 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Mer Mai 28, 2003 09:25
Message(s) : 1510
Salut Domi,

C'est indéniable,l'équipe de France de descente a été monstrueuse (J'en ai encore la cher de poule!) Le bilan est plus que contrasté pour les olympiques.
Mais aucune "tête pensante" n'est derrière l'orientation médiatique de cela. Du moins pas vraiment.
Sinon, comment crois-tu qu'il est été possible qu'un reportage sur "Eric Deguil à la Green race" soit diffusé juste avant le slalom extrême sur notre chaine TV nationale !?
C'est parce que je me suis bougé les fesses. J'ai rencontré les journalistes. Je suis monté à Paris faire des émissions plateaux et autres. J'ai été à France télévision maintes fois...

Je crains malheureusement qu'aucun membre de l'équipe de France de descente n'est fait ces démarches. La FFCK a du boulot là-dessus aussi. Alors comment peuvent ils être au devant de la scène si personne ne les a déjà vu ?
L'attention médiatique se travail. Aujourd'hui être un athlètes c'est aussi cela sans quoi il est difficile de légitimer des partenaires.
Je ne crois pas que Tony est attendu qui que se soit pour arriver là où il est médiatiquement.

Je crois aussi qu'avec les évolutions numérique que nous connaissons il soit amplement possible que les "sprints" soient retransmis à la TV sans budget astronomique (on y arrive sur les courses extrême).
Mais souhaitons nous VRAIMENT sortir de notre anonymat ?
Qui en équipe est assez charismatique pour representer médiatiquement la descente ?


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Jeu Oct 05, 2017 15:06 
Avatar de l’utilisateur

Inscription : Jeu Mars 30, 2006 17:26
Message(s) : 237
Bonjour,

Pour voir ce que le canoë kayak (toutes disciplines CK mélangées et notamment les 50% qui ne font pas de compét) représente par rapport aux autres sports en France
https://www.insee.fr/fr/statistiques/24 ... eau-Donnes

Plus de 2 millions de licenciés au foot en 2015
383 000 licenciés à la FFCK en 2015 (en comptant les licences scolaires à 10€ et les touristes qui font une journée de loc avec 1 titre tempo) en réalité on est plutôt 50 000 à disposer d'une carte canoe +à 58€/an

A l'intérieur de la FCCK, il y a une foule d'activité dans 3 milieux de pratique (mer, eau plate rivière), en compét ou en loisirs.
Nous sommes très peu nombreux et en + répartis sur de nombreuses disciplines


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Jeu Oct 05, 2017 15:42 

Inscription : Dim Avr 29, 2007 20:55
Message(s) : 54
Localisation :
bonjour

Tout a fait d'accord avec les deux derniers posts. Je ne reproche pas à la FFCK son manque d'action mais ses priorisations qui ne placent plus depuis très longtemps les adhérents au centre de la dynamique même si la centrale d'achat est une bonne initiative, par exemple. Le travail de visibilité de l'activité ne doit pas reposer uniquement sur Joinville mais sur TOUS LES ACTEURS. De ce fait, il serait temps que les choses changent (mais pour cela, il faut une vraie prise de conscience qui existe sur ce forum mais qui est trop souvent déniée).

Ce qui n'enlève pas le mérite des bénévoles qui œuvrent pour l'accès à l'eau. L'un n’empêche pas l'autre.


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Ven Oct 06, 2017 10:00 

Inscription : Sam Fév 27, 2010 14:24
Message(s) : 64
Bonjour,
Effectivement, c'est déjà bien de voir du kayak sur nos écrans. Après il est vrai, que pour les médias le mythe olympique reste le plus fort sauf pour les fédées fortunées. Notre fédération voit déjà ses moyens humains régresser; exemple: pour l'ex région Poitou-Charente les deux conseillés techniques partis sur d'autres missions, ne sont pas remplacés , bilan deux cadres de moins... La c'est toute la dynamique créée à l'aide de ces deux cadres qui est remise en cause. Donc de belles images de kayak sur des médias nationaux, c'est positif, même si pauvres descendeurs que nous sommes, nous pouvons être déçus de ne pas voir d'image de notre discipline favorite. Il est vrai que nos bénévoles ont bien du mal avec notre pratique, et que nous sommes parfois bien exigeants, souvent trop peu reconnaissants du travail qu'ils effectuent sur leurs temps libres, pendant que nous ramons...


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Lun Oct 09, 2017 22:21 

Inscription : Mer Déc 03, 2003 14:39
Message(s) : 173
Bonjour,

Ayant participé à ces championnats du monde, c'était de loin le plus grand championnat du monde de descente auquel j'ai participé ! Plus de 50 000 spectateurs en une semaine sur le stade d'eau-vive, des commentateurs de folie pour animer les courses, de la musique, des animations ... ! En bref un super championnat du monde qui a pu être suivi en direct par les français, que ce soit sur place ou par internet.

La descente n'est pas passée sur nos chaines de télévision du service public en direct c'est vrai ! Mais ça fait tellement plaisir de voir du canoë-kayak diffusé sur France 3, et pas seulement pendant 10' lors d'un reportage. Donc je pense qu'il faut en profiter ! En profiter pour parler de la descente et du canoë-kayak en général. C'est à nous d'effectuer la promotion de notre sport. A mon avis, il ne faut pas attendre que ce soit les dirigeants qui fassent vivre notre discipline, c'est à nous d'agir ! Et n'oublions pas que toutes les courses étaient visibles en direct sur le net.

"Pas de descente sur France 3"...Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce point. Pendant la diffusion du Boarder Cross, Manon Hostens était en direct et a pu parler de la discipline. En ce qui me concerne, je suis passée en direct sur France 3 Poitou-Charentes hier soir. C'était très court mais des images de ma course ont été diffusées. Comme certains l'ont dit : c'est à nous de faire la promotion de notre sport et de notre discipline. Après, sur la question : "qui a fait le choix de ne pas diffuser de descente en direct à la télé ?" ... je ne sais pas. Ce que je sais, c'est qu'on a l'occasion de parler de notre sport alors allons-y !

En ce qui concerne l'olympisme. Bien sûr, l'olympisme fait rêver les médias ! Et c'est certainement une expérience à vivre en tant que sportif, même si l'olympisme est davantage lié à des questions géopolitiques, politiques, médiatiques, économiques... Mais c'est donc "normal" que les médias soient "intéressés" par les disciplines olympiques. A nous de leur faire découvrir d'autres disciplines toutes aussi spectaculaires et intéressantes.

Sur le point suivant :
"Je crains malheureusement qu'aucun membre de l'équipe de France de descente n'est fait ces démarches. La FFCK a du boulot là-dessus aussi. Alors comment peuvent ils être au devant de la scène si personne ne les a déjà vu ? L'attention médiatique se travaille. Aujourd'hui être un athlète c'est aussi cela sans quoi il est difficile de légitimer des partenaires. Je ne crois pas que Tony est attendu qui que se soit pour arriver là où il est médiatiquement."
Je suis d'accord avec ce point mais ... tout ça prend du temps ! Quand tu travailles de 7h30 à 17h/17h30, que tu dois organiser ton planning, tes réunions diverses, tes entraînements, ton suivi médical... Il est parfois difficile de prendre du temps pour communiquer avec les médias. Mais je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est à nous de leur parler de la discipline et de notre sport. Pour ma part, nous communiquons avec les journaux locaux. Je pense que depuis plusieurs semaines il n'y a pas eu 2 jours où il n'y a pas eu d'article de kayak dans la presse Poitevine. Des diffusions sur France Bleu et France Inter ont aussi eu lieu, ainsi que des reportages et des directs plateaux (régionaux). Alors ils faut en profiter et ne pas perdre la main.

Claire Bren


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mer Oct 11, 2017 08:34 

Inscription : Jeu Nov 27, 2003 00:06
Message(s) : 270
Localisation : Finistére / Morbihan
Un exemple, ou comment construire son image dans un sport à 300 licenciés :

[url]http://abonnes.lemonde.fr/ski/article/2016/03/10/martin-fourcade-une-vitrine-en-or_4880849_1616667.html?xtmc=biathlon_martin_fourcade&xtcr=46
[/url]

Pour ceux qui ne pourraient accéder à la page, je mets la partie qui nous intéresse ici :

"Sortir la discipline de l’ombre

Au début de sa carrière, Martin Fourcade rêvait d’être champion de ski. Les chiffres – quatre médailles olympiques, cinq victoires au classement général de la Coupe du monde, dix titres de champion du monde – semblent indiquer que cette ­case-là est cochée. Puis il s’est fixé un deuxième défi : sortir sa discipline de l’ombre. C’est en cours.

Il a dû, au début, envoyer lui-même des nouvelles aux journalistes, gérer son site Internet, coproduire un film sur sa préparation et le vendre à Eurosport. Désormais, tout le monde vient à lui. En 2012, il s’est attaché les services d’une avocate spécialisée pour gérer ses contrats et trier les postulants. Deux ans plus tard, c’est une attachée de presse qui l’a rejoint, avec une consigne : il veut, dans le respect des temps d’entraînement et de repos, pouvoir répondre à tout le monde. Aujourd’hui, il continue de lire tout ce qui s’écrit sur lui – mais pas seulement.

« Depuis ses titres aux Jeux de Sotchi, la ­demande est beaucoup plus constante, ­constate Cathy Lallement, son attachée de presse. Il est aujourd’hui le seul athlète français de sports d’hiver, avec peut-être Alexis Pinturault en ski alpin, qui existe vraiment entre les JO. »

Omniprésent médiatiquement, cité chaque week-end pendant cinq mois tant il est régulier dans la victoire, Martin Fourcade s’est installé à la table des sportifs français qui comptent, ce que Raphaël Poirée, que l’exercice médiatique rebutait, n’avait jamais su faire. Les Jeux de Sotchi, dont il a été la seule star tricolore – trois médailles dont deux en or –, ont été un catalyseur.

Ses succès, générant des audiences importantes pour France Télévisions, l’ont propulsé dans le classement TNS-Sofres des sportifs préférés des Français, à la 25e place. Il en a perdu cinq en 2015, saison post-olympique. Jason Lamy-Chappuis, porte-drapeau de la France à Sotchi, ou Jean-Baptiste Grange, seule star française du ski alpin jusqu’à l’éclosion d’Alexis Pinturault, n’ont pas atteint ces hauteurs. Parmi les champions de sports d’hiver, il faut revenir au patineur Brian Joubert et à la descendeuse Carole Montillet pour trouver mieux placés.

Fourcade grimpera sûrement dans le prochain sondage  : ses victoires en Coupe du monde étaient auparavant vues par moins de 200 000 personnes en moyenne sur Eurosport. Elles sont quatre fois plus sur L’Equipe 21, chaîne de la TNT qui réalise grâce au biathlon des audiences historiques à son échelle. Une aubaine pour cette chaîne en difficulté comme pour ce sport très télégénique, depuis toujours réservé en France aux abonnés d’Eurosport, la chaîne lui devant déjà ses meilleures audiences hivernales.

« Ce n’est plus une démarche que d’aller regarder le biathlon, on peut tomber dessus par hasard, se félicite Fourcade. On a l’occasion de faire découvrir notre sport à un public nouveau, moins passionné. »
Une notoriété qui va croissant

Le Catalan a constaté les vertus de cette ouverture au grand public sur les pistes d’Oslo comme depuis le début de la saison, assure-t-il au Monde : « Les Français qui viennent assister aux courses ne viennent plus forcément de Grenoble ou du Jura. Ils viennent de partout en France, notamment de région parisienne. Ce sont des gens qui n’ont pas baigné dans l’univers de la montagne. »

L’engouement se lit aussi sur les réseaux sociaux, où le nombre des abonnés aux comptes de Fourcade a bondi, même si, avec ses 600 000 suiveurs cumulés, il reste loin des stars du sport français ou de celles de la Ligue 1. Cette popularité commence à se monnayer. Ses gains en course, qui dépasseront les 200 000 euros cette saison, ne constituent plus sa première source de revenus. Rossignol, BMW ou Somfy, partenaires du circuit mondial de biathlon, sont aussi ses sponsors personnels, et la mutuelle MGEN a rejoint ce (large) cercle pour un montant annuel compris entre 160 000 et 200 000 euros sur cinq ans. Martin Fourcade s’affiche ainsi depuis deux saisons dans les salles de cinéma, sur les écrans de télévision, au dos de magazines.

« Ce qui va porter la notoriété de Martin, maintenant, c’est, au-delà de ses résultats, les campagnes que font ses annonceurs autour de lui », observe son avocate, Delphine ­Verheyden, qui dit recevoir en ce moment deux marques d’intérêt par semaine. « Au début, il n’avait à vendre que la visibilité sur son équipement. Maintenant, il vend son image, c’est vraiment différent. Ce sont les ­valeurs du bonhomme et de la discipline que les marques viennent chercher, et là-dessus, je n’ai pas besoin de leur raconter d’histoires, ­elles correspondent à ce qu’il est vraiment. »

Humilité, honnêteté, travail : ces mots reviennent dans sa bouche comme dans celle du directeur de la communication de la MGEN, Sif Ourabah, qui a fait de Martin Fourcade son porte-drapeau « avec une grande sérénité, à propos du dopage notamment ».

Reste que, hormis un discours franc contre la triche et quelques saillies inattendues, le personnage Fourcade ne surprend pas. Et lorsqu’on pratique le biathlon, on est non seulement condamné à l’exploit pour exister mais aussi soumis à un plafond de verre en termes de notoriété.

« Il a fait tous les “20 heures” et deux “unes” successives de L’Equipe, c’est le signe qu’il passe un cap, mais il sera toujours moins connu que Serge Aurier, sourit Gilles Dumas, cofondateur de l’agence de marketing sportif Sportlab. Ce n’est pas qu’il soit ennuyeux, mais c’est un champion, point barre. Il a un profil à la Tony Estanguet : un homme qui parle très bien de son sport, mais il n’est pas très glamour, il n’a pas une personnalité extravagante. »

Le triple champion olympique de canoë est justement le modèle de Martin Fourcade, parce qu’il est « quelqu’un de bien ». Leurs points communs sont multiples : sport ­confidentiel et olympique qu’ils dominent outrageusement, intelligence certaine, aisance face à la caméra, profil de gendre idéal incapable du moindre dérapage.

« Je ne suis pas dans une démarche de recherche de la popularité. Je ne me suis jamais prostitué pour qu’on parle de moi », assure Martin Fourcade. Si toutefois il voulait entrer dans le cœur de ses compatriotes, il pourrait toujours gagner une émission de télé-réalité (mais il en a déjà refusé plusieurs), se faire naturaliser allemand, russe ou norvégien (d’où proviennent la majorité de ses demandes médiatiques), ou devenir l’athlète français le plus titré aux Jeux olympiques. Des trois options, cette dernière paraît de loin la plus sûre : il a déjà fait la moitié du chemin."


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Jeu Oct 12, 2017 11:42 

Inscription : Jeu Avr 01, 2010 08:54
Message(s) : 94
Localisation : Pays de la Loire
Je pense que la Fédé a en son rang des "expert" en communication. Alors que ceux qui sont payés à communiquer communiquent convenablement et dans le respect des disciplines.
C'est eux que je blâme pour la non visibilité de notre discipline. L'athlète qui s'entraîne 2 fois/jour + boulot + suivi de santé + vie de famille n'a pas et ne peut pas se mobiliser davantage. Il le fait suffisamment en participant et en remportant un titre. Il s'agissait des championnats du monde, le top, le "high-level", donc en échange de tout ce travail, qu'on vienne pas me dire que c'est encore au même de se décarcasser, c'est trop facile. Et que l'on fasse l'impasse sur les médailles en descente en parlant juste du bilan mitigé du slalom je trouve ça dégueulasse.

Merci Fabien56, très intéressant ton article. Rien à redire. C'est moche, très moche. Les athlètes médiatisés le sont si ils deviennent supports de produits, de marques, d'industries. Ou est donc passée l'époque où l'humain pouvait juste mentionner le nom d'un autre être humain pour le récompenser de sa performance, de son titre pour le plaisir du partage, de l'information, du rêve. Un seul "merci", une photo, un bravo dans les journaux suffisait mais dorénavant il faut vendre, transformer, prostituer... . Et le pire c'est qu'un paquet de monde trouve ça normal, logique, cool, fun, excitant...
Des hommes et des femmes passeront des heures à promouvoir leur sport, devant des individus qui n'auront rien à foutre du SPORT. Alors tant mieux si un grand nombre de disciplines reste invisibles. Si c'est le prix de la performance qu'il en soit ainsi.

Xavier


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mer Oct 18, 2017 10:17 

Inscription : Mer Mars 14, 2007 11:45
Message(s) : 177
Localisation :
bien Xavier d'accord avec ton post ce qui est étonnant c'est que des sportifs trouvent des excuses A nos communicants fédéraux et à leurs manquements... Un peu comme si les pauvres se sentaient coupable que les riches ne soient pas encore plus riches!
didier


Hors-ligne
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les descendeurs sont ils des pestiferes?
MessagePublié: Mer Oct 18, 2017 18:03 

Inscription : Mar Nov 03, 2009 09:45
Message(s) : 172
Je ne sais pas si les descendeurs sont des pestiférés, ..., mais moi je les kiffe grave ma louloute !
Je vous aime!!!


Hors-ligne
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 message(s) ] 


 Qui est en ligne ? 

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de:
Aller vers :